Témoignages

Retours sur nos ateliers pendant le confinement

J'ai eu la chance de prendre part à des ateliers de qualité relationnelle hebdomadaire en cette période très particulière. J'ai aimé pouvoir continuer à me sentir en lien, échanger, voir des sourires et partager nos vécus, nos expériences et nos questionnements dans cette communauté virtuelle mais bien humaine.
Sandrine F
Enseignante, Ille et Vilaine
J'ai eu la chance de prendre part à des ateliers de qualité relationnelle hebdomadaire en cette période très particulière. J'ai aimé pouvoir continuer à me sentir en lien, échanger, voir des sourires et partager nos vécus, nos expériences et nos questionnements dans cette communauté virtuelle mais bien humaine.
Laurence Delaunay
Assistante maternelle à Cintré (35)
Je vous remercie de ce temps d'échange lors des rencontres girafe et pendant le confinement. C'était précieux ces deux moments partagés car cela permettait de mettre en lumière, de manière positive, nos actions, les actions de chacun. Cela a été deux temps forts avec beaucoup de bienveillance, d'échanges et surtout du positif pour continuer. Un grand merci et au plaisir de vous revoir tous
Emmanuelle BOTTREAUX
Sophrologue, rencontre de la girafe
Il est 21h, les enfants sont couchés et nous pouvons nous connecter...ensemble et à nous même autour de 2 "animateurs". Nous pouvons après un temps de retour à soi échanger autour de notre quotidien de "confiné", nous rendre compte des difficultés des uns et des autres mais aussi des forces et réussites de chacun dans cette situation. Ce temps d'échange m'a permis de poser, de partager et m'a aidé à "relativiser" cette période de confinement. Les échanges y sont bienveillants, structurants.
Géraldine TIRIAU
J'ai pu bénéficier de l'accompagnement de l'association Prospectives grâce à Raphaëlle durant la période particulière du confinement. Je me suis retrouvée isolée, tous mes repères bouleversés et cela m'a beaucoup angoissée. Grâce aux entretiens avec Raphaëlle, j'ai pu apprendre à relativiser et à mieux gérer mes émotions. Les ateliers sophrologie que j'ai pu suivre en visio m'ont permis de m'initier à cette discipline que j'ai ainsi pu découvrir. J'ai également assisté à des rencontres de la girafe en visio, avec des participantes toujours dans la bienveillance, le partage, prêtes à écouter et à partager leur expérience. Au travers de ces échanges, j'ai pu avoir des visions toutes différentes sur la situation, ce qui a été très enrichissant, une "fenêtre" sur l'extérieur, et une vraie respiration. Encore merci pour tous ces moments positifs.
Elise M.
Paris

Je voulais laisser trace de ma satisfaction d’avoir rencontré Raphaëlle Hermellin et Angélique lors d’ateliers organisées par l’animatrice du ram de Nouvoitou.

Trois soirées de deux heures dans le cadre de mon activité professionnelle ( assistante maternelle ). Ces échanges ont été constructifs et riches. Les ateliers m’ont captivé et donné envie de m’intéresser de plus près a l’association PROSPECTIVES.

Notre commune nous a de nouveau proposé un atelier.

Prendre un temps pour soi, améliorer sa qualité de vie. Intervention de Raphaelle Hermelin et Silvain Gaudissant, praticien en sophrologie, hypnose Ericksonnienne et Reiki.

Le temps pour moi de prendre soin de moi avec cet atelier de deux heures et par la suite nous avons eu la possibilité de poursuivre cet échange constructif avec un petit groupe de 5 personnes.

Je tenais a remercier tout particulièrement Raphaëlle pour son investissement et sa disponibilité.

Sophie Taji (35) Participante aux ateliers : La qualité relationnelle dans le métier d’assistante maternelle, Prendre un temps pour soi, améliorer sa qualité de vie et Améliorer la qualité de vie au travers de la relation a soi et de la relation aux autres

Tout d’abord merci pour les ateliers de la Girafe (communication relationnelle) proposé à Piré sur Seiche. Je les ai suivis en tant que maman de 2 petits garçons de 4 ans (bientôt 5) et de 2 ans. J’étais en fin de congé parental et j’allais reprendre le travail. Je les ai fait pour améliorer ma relation avec mes enfants. Finalement c’est plutôt mes relations à moi que ça a changé. Apprendre à m’écouter, à connaitre mes besoins, à mettre des mots sur ce que je ressens. Et ça m’a aidé aussi dans mon travail à bien dissocier les interactions entre les collègues. Avant je me mêlais facilement des conversations aujourd’hui je prends du recul et j’observe voir si je suis concernée 😉 Retrouver le même groupe permet de créer du lien, de voir que d’autres sont concernées par nos problématiques (communiquer avec son enfant, relation avec son conjoint et différence de langage, vie professionnel …). Le fonctionnement de l’atelier sous forme d’un temps pour se ressourcer (sophrologie) puis un temps d’échange ou chacun peut dire ce qu’il a ressenti dans les derniers jours et un temps de pratique lui donne un fil conducteur. Et j’attendais ces ateliers car il me permettait d’avoir un temps pour moi ce qui est difficile en temps que parents à trouver (mon chéri gardait les loulous).

Après cette série de premiers ateliers, j’ai décidé de continuer mon approfondissement de la communication relationnelle en intégrant les ateliers le mercredi soir avec les participants du premier groupe des girafes. J’ai apprécié l’accueil et la bienveillance de tous. A chaque fois on repart avec des outils à utiliser dans notre vie quotidienne (faire ce petit pas de coté et s’observer avec bienveillance).

Je vous remercie de nous avoir proposé de continuer nos ateliers à distance pendant le confinement. Le confinement fut difficile au début pour moi car c’est arrivé soudainement et la peur pour notre santé et celle de notre famille. Ces ateliers proposés une fois tous les 10 jours ont permis de créer du lien, d’échanger sur ce que l’on ressens, avoir des témoignages différents car nous n’avons pas tous vécu le même confinement. Le temps de sophrologie et de retour à soi proposé par Sylvain m’a permis de me détendre. L’importance de prendre soin de soi, chaque matin je me lève plus tôt et je prends un temps pour moi pour écrire (journal de confinement), pour écouter de la musique… avant que les enfants se lèvent et en même temps je garde un rythme dans mes journées. J’ai beaucoup jardiné et j’ai vu que plusieurs des participants aussi 😉 Le contact de la nature 😉 J’ai aimé les anecdotes de chacun, les partages de vidéos, les kits de survie du confinement, la solidarité, les difficultés ressentis par certains et qui s’améliorent à la séance suivante, le non jugement, la possibilité de dire ce que l’on ressentais vraiment, la préparation pour le déconfinement…

Par exemple moi c’était plutôt la peur que mes proches soient contaminés, le manque de mes proches, les informations anxiogènes … avec les échanges j’ai coupé les informations à la tv pour les regarder juste sur la presse, à distance 😉 J’ai mis des mots sur mes peurs. J’ai vu mes besoins (besoin de Sécurité, de proximité ..) Et j’ai trouvé des solutions.

Je me sens plus détendue dans mes choix et je m’accorde du temps.

Rozenn GINIBRE, rencontre de la girafe et ateliers de qualité relationnelle (35)

J’ai continué à participer régulièrement à l’atelier « Les entraînements des Girafes » pendant le confinement. Les ateliers se sont déroulés de manière hebdomadaire. Ils m’ont permis de pratiquer des moments de retour à moi-même et de méditation et aussi ils m’ont permis de partager mes peurs et mes espérances pour notre avenir.

Je suis enseignant et pendant le confinement j’ai du faire face à des situations difficiles auxquelles étaient confrontées mes élèves ou bien leurs parents. J’ai réussi à mettre en œuvre une écoute empathique pour accueillir au mieux les échanges entre nous.

En tant que papa, de deux jeunes filles, 3,5 ans et 8 ans, nous avons pratiqué la méditation pour les apaiser et aussi nous avons encore plus utilisé « un poster girafe géant » qui nous aide à nous observer, puis à verbaliser nos émotions et ainsi pouvoir faire part à l’autre de nos besoins sous forme d’une demande.

Thomas P. – Enseignant, Ille et Vilaine

 Le plus difficile pour moi en début de confinement fut d’arriver à démêler toutes les émotions que je traversais, la peur d’être enfermée sans sortie possible, la crainte que je n’arrive pas à mener de front ma vie professionnelle et personnelle mais aussi la colère de supporter une situation que je trouvais injuste et inégalitaire.

Grâce au soutien de Raphaëlle ainsi qu’aux visio hebdomadaires mise en place dès le début du confinement, j’ai pu identifier assez rapidement ces émotions et ainsi exprimer les besoins qui étaient les miens auprès de mes proches et de mes collègues.

La situation a par la suite été plus claire et j’ai pu établir « un plan » me permettant d’être plus (r)assurée durant ces 2 mois. J’ai par exemple réaménagé mon temps pour pouvoir être véritablement présente au travail avec ma famille ou à moi-même. Tout n’a pas été simple et il a fallu repenser, réorganiser, rediscuter tout au long de ces 2 mois avec les personnes qui partagent ma vie personnelle et professionnelle, tenter de sortir de la réaction pour envisager la réflexion.

J’ai aussi dans le cadre du travail pu exprimer des désaccords sur des circuits de décisions que je ne trouvais pas respectueux des collaborateurs et qui heurtait mes valeurs. Mon avis a été entendu, compris et des modifications ont été faites.

Ce fut pour moi une victoire non pas individuelle mais la victoire de pouvoir créer ensemble en confiance dans un temps aussi incertain. Je suis consciente que sans la CNV je n’aurais jamais pu exprimer ma pensée de façon aussi claire et sans m’emporter.

Paradoxalement dans cette période où les libertés individuelles ont été foulées au pied, j’ai le sentiment qu’en ayant conscience de mes besoins et des valeurs qui m’habitent, j’ai pu être actrice de mes choix.

C’est une très grande satisfaction et je suis reconnaissante envers Raphaëlle et Angélique pour la qualité de leur enseignement et leur partage des outils de qualité relationnelle.
Alice M, Ille et Vilaine

Prospectives dans la presse